vendredi 27 février 2015

SÉMINAIRE DU MASTER RECHERCHE EN ÉTUDES CINÉMATOGRAPHIQUES ET AUDIOVISUELLES

Conférence DE GILLES MOUËLLIC, vendredi 6 mars à 9h,site St Charles, salle des colloques 2.

    Gilles Mouëllic est Professeur à l’université de Rennes 2 où il enseigne le cinéma et le jazz et où Il a animé le programme de recherche international « Filmer la création artistique » (2009/2013). Il co-dirige la collection Le Spectaculaire/cinéma des Presses Universitaires de Rennes. Outre de nombreux articles et conférences consacrés aux rapports entre la musique et le cinéma en général (et le jazz et le cinéma en particulier), il a codirigé plusieurs ouvrages collectifs dont le numéro 112/113 des Cahiers du Musée d’Art Moderne (Centre Pompidou), numéro intitulé « Le cinéma surpris par les arts ». Il est l’auteur notamment de Jazz et cinéma (Cahiers du cinéma, 2000), Le jazz, une esthétique du XXème siècle (Presses Universitaires de Rennes, 2000), La Musique de film (Cahiers du cinéma/SCEREN-CNDP, 2003), Jazz et cinéma : paroles de cinéastes (recueil d’entretiens, Séguier/Archimbaud, 2006), Improviser le cinéma (éditions Yellow Now, 2011). Ses travaux actuels portent sur les relations entre techniques et esthétiques ainsi que sur l’improvisation en tant que mode de création au cinéma.

    La conférence de Gilles Mouëllic sera consacrée à l’improvisation comme mode de création dans les arts en s’appuyant sur une mise en relation entre ses modalités d’existence au cinéma, en musique, au théâtre ou en danse, voire en peinture ou en sculpture. Si ce sont bien les images et les sons qui seront au cœur de la réflexion, la dimension transdisciplinaire ici déployée permet de comprendre à la fois la diversité et la complexité de la mise en œuvre d’une création réellement improvisée, bien loin du mythe de l’improvisation comme expression du « génie créateur ».  Si une approche théorique s’avère utile, les liens concrets entre les pratiques improvisées et les évolutions techniques ne manqueront pas d’être explorés, une attention particulière étant portée ici aux processus de création.

Plusieurs extraits de films, qu’ils soient issus de documentaires ou de fictions, serviront à la fois de supports d’analyse et de bases d’échanges avec le public.


vendredi 20 février 2015

LUNDI 23 FEVRIER PROJECTION VIDEODROME DE DAVID CRONENBERG A UTOPIA A 20H30

Chers étudiants,

Dans le cadre du cours de licence 2 sur David Cronenberg, LUNDI 23 FEVRIER à 20h30 projection de Videodrome de David Cronenberg (1983) au cinéma Utopia


Tarif étudiant (sur présentation de la carte) : 4 euros
Pass culture : 3,90 euros.

jeudi 19 février 2015

CINECAMPUS #4 - mardi 3 mars à 20h30, cinéma Utopia

Séance 4 - Être fleur noire 

Les Noces Funèbres de Tim Burton et Mike Johnson États-Unis, 2005


Avec Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Emily Watson, Tracey Ullman, Richard E. Grant, Christopher Lee...
Scénario de John August, Caroline Thompson, Pamela Pettler, Tim Burton et Carlos Grangel.

La séance sera présentée par Maïté Doligez, directrice du festival international du film d'animation de Baillargues (2007-2013).

« Un cœur qui a cessé de battre peut-il encore se briser ? »

C'est l’une des questions que nous pose Tim Burton dans son deuxième long-métrage d’animation. Douze ans après L’étrange Noël de M. Jack , Burton co-réalise avec Mike Johnson un film de nouveau entièrement animé en stop-motion, technique consistant à animer image par image des marionnettes dans des décors rigides, et de laquelle le réalisateur semble être passé maître. Mais attention, si pour vous cinéma d’animation rime inéluctablement avec simple divertissement et happy end pseudo moralisateur, vous risquez de revoir vos a priori après ce film.

Ce film nous raconte l’histoire de Victor Van Dort, un jeune homme riche promis à Victoria, quant à elle fille de petite noblesse dont les parents sont ruinés. On pourrait à juste titre s’attendre à un film remettant en cause le mariage forcé, mais surprise, entre les deux promis c’est le coup de foudre ! Le film se fendrait-il donc d’une sempiternelle histoire d’amour comme on nous en sert trop souvent au cinéma ? Et bien non. Les deux réalisateurs font intervenir, en la personne d’Emily, l’élément perturbateur qui entraînera le jeune Victor six pieds sous terre. Littéralement.

En effet notre héros se retrouve par mégarde marié à cette dernière, qui malgré sa joie de vivre incontestable n’en reste pas moins décédée entraînant à son insu le jeune innocent dans le monde des morts. Victor va donc essayer de se dépêtrer de ce triangle amoureux, non sans difficultés et tiraillements intérieurs.

Ne vous fiez donc pas à son côté « fleur bleue », car Noces Funèbres élabore aussi une vision cynique de la société et subversive propre aux films de Burton. On nous dépeint un monde des morts à faire pâlir de jalousie les vivants : les défunts préférant une vie de débauche plutôt que de manger les pissenlits par la racine. À travers ce film, Burton se risque une fois de plus à un sujet sombre qu’il dédramatise grâce à son humour grinçant et à une musique finement orchestrée, avec pour résultat un petit bijou qui s'offre à tous les âges.

vendredi 13 février 2015

Appel aux courts métrages étudiants



L'association l' Écran et son double , en partenariat avec l' Asso 7 et le Mois du cinéma , organise un festival compétitif de courts-métrages étudiants.
Les étudiants souhaitant y participer peuvent envoyer leur projet à l’adresse suivante: concours.librescourts@gmail.com jusqu'au 10 mars 2015.

Pour plus d'information:


jeudi 12 février 2015

[Trias] Notes & consultations des copies S1 2nde évaluation

Cher-e-s étudiant-e-s de licence Cinéma-AV,

Vous trouverez les notes de 2nde évaluation de mes CM E11 et E12 sur les pages Moodle dédiées à ces cours (ainsi que sur votre ENT).
Vous pourrez consulter vos copies :
- mardi 24 février de 15h à 15h30
- mercredi 25 février de 11h à 11h30
au bureau G113 (bât G, sous l'arche entre le parking du bât. H et la BU : accès par l'escalier extérieur à droite quand on vient du parking du H, 1er étage, bureau 113).

mercredi 11 février 2015

Chers étudiants des groupes 1&2 du PPP,

Rappel : les consignes pour le dossier PPP vous ont été transmises par email.
Bien cordialement,
C.Hermosilla

Conférence et projection: Projeté, cinéma et architechture cycle état des lieux

Cher(e)s étudiant(e)s,

La DRAC LR (Direction Régionale des Affaires Culturelles du Languedoc Roussillon) , la Ville de Montpellier, l’ensam (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier), le CROA LR (Conseil Régional de l’Ordre des Architectes Languedoc Roussillon), et la M’aLR (Maison de l’Architecture Languedoc Roussillon) proposent au cinéma Nestor Burma, Jeudi 5 mars 2015 à 19h une conférence suivi d'une projetction.
intérieur/extérieur une conférence de Jean Marie Larrieu Réalisateur.
Natif de Lourdes, Jean-Marie Larrieu grandit, comme son frère Arnaud, en admirant le travail de son grand-père qui réalise des films de montagne. Très vite, les deux frères commencent à tourner leurs premiers essais, dans un premier temps en super-8. Après avoir échoué au concours de la FEMIS, ils s’orientent vers des études de littérature et philosophie. Cependant ils ne renoncent pas : dans les années 80 ils réalisent plusieurs courts métrages qui rencontrent un succès d’estime dans de nombreux festivals. Leur premier long métrage : Un homme, un vrai, sort en 2003. Le succès du film leur permet d’enchaîner avec Peindre ou faire l’amour, film en compétition au Festival de Cannes de 2005. En 2008, leur film Le Voyage aux Pyrénées est sélectionné pour la 40ième édition du Festival de Cannes. Les derniers jours du monde, road movie catastrophe projeté au Festival International du Film de Locarno en 2009, pose la question sous jacente de “qu’est ce qui fait le lieu ?”.
Dans la plupart des films des frères Larrieu, l’ancrage dans le territoire concret est omniprésent. L’histoire se déroule ici. Bien au delà des simples décors, le paysage, le lieu, sont des thèmes récurrents faisant la force de leur cinéma. Selon eux, “le lieu est l’essence même du cinéma”. Leur cinquième long métrage, L’amour est un crime parfait, s’inscrit dans cette volonté de fixer l’histoire dans le paysage, mais cette fois, le lieu architectural est de la partie. Lors de repérages pour ce film, la rencontre avec le Rolex Learning Center, bâtiment signé par l’agence d’architecture Sanaa, fut une révélation. 

Autres films des frères Larrieu : Fin d’été -1999, La Brèche de Roland - 2001, Les fenêtres sont ouvertes - 2005, Les Derniers Jours du monde - 2009, 
À venir : Vingt et une nuits avec Pattie -2015

Suivi de:

L'amour est un crime parfait un film d' Arnaud & Jean Marie Larrieu France 2013, 110 mm, d’après l’oeuvre de Philippe Djian,  avec Mathieu Amalric, Karin Viard, Maïwenn.

Un professeur qui se plaît à enseigner l’écriture tout comme l’art d’aimer à ses belles étudiantes, se trouve mêlé à une enquête portant sur la disparition de sa dernière conquête. Pénètre alors dans sa vie un défilé inquiétant d’évènements étranges et de femmes envoûtantes.

“Nous voulions travailler sur deux rapports forts pour ce film : le blanc/la neige et l’intérieur/l’extérieur. Qu’un bâtiment s’y reflète autant était inespéré. Ce qui a compté, c’est sa photogénie. On n’arrêtait pas de faire des photos, on imaginait des déplacements… Et surtout, ce bâtiment ouvrait une porte sur quelque chose de très excitant : L’amour est un crime parfait est un film sur le mensonge et le centrer sur un bâtiment transparent était idéal !” J.M. & A. Larrieu

Véritable métaphore de la psychologie du personnage principal, le Rolex Learning Center à Lausanne offre aux frères Larrieu un dispositif spatial qui tombe à pic. Le bâtiment conçu par les architectes Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa y est magnifié par l’œil des cinéastes, révélant ainsi une architecture d’une richesse inouïe. Le jeu de la relation du dedans au dehors, la fluidité du déplacement, le panorama du paysage naturel pénétrant l’ambiance interne, le déséquilibre permanent du corps dans l’espace, la délicatesse de la relation au sol, la capture de la lumière, l’atmosphère intimiste malgré une totale transparence, font du Rolex un outil cinématographique par excellence. P.A.


jeudi 5 février 2015

[Saturnino] ABSENCE jeudi 05 février 2015 - L2

Chers étudiants,

Je serai absente aujourd'hui (jeudi 5 février) toute la journée, les TD sur John Cassavetes (16h15-18h15) et sur le cinéma indépendant américain (18h15-19h45) ne seront donc pas assurés.

Des éléments pour ces 2 cours seront mis en ligne dès demain sur Moodle, en particulier des informations sur les dossiers que vous avez à réaliser (choix du sujet et consignes) = ne tardez pas à les consulter !

En cas de problèmes ou de questions pour l'inscription dans l'un de ces TD, contactez-moi rapidement (celine.saturnino@univ-montp3.fr).


Bien à vous,

Céline Saturnino


mercredi 4 février 2015

Réunion d'information sur les stages et permanence hebdomadaire de M.Boulangé

ATTENTION : CHANGEMENT DE SALLE





Chers étudiants,

La réunion d'information sur les stages initialement prévue le mardi 3 février à 19h45 dans l'amphi H,  se déroulera le mercredi 4 février à 19h45 en amphi D.

Veuillez noter par ailleurs que sa permanence hebdomadaire de M. Boulangé change au second semestre.
Elle se tiendra désormais le vendredi de 15h00 à 16h30 en salle D18, avec prise de rendez-vous préalable par courriel.

mardi 3 février 2015

CINECAMPUS #3 - mardi 3 février à 20h30, cinéma Utopia


Séance 3 - Nuit Blanche
Nous avons gagné ce soir (The Set-Up),
 Robert Wise, 1942, 1h12, États-Unis.



La séance sera présentée par Charles Robin. Enseignant en philosophie à l'Université Paul-Valéry Montpellier, il pratique la boxe anglaise depuis plusieurs années.

Possible source d'inspiration du film Rocky (1976 - John G. Alvildsen), Nous avons gagné ce soir (The Set-Up) est considéré par Martin Scorsese comme étant le meilleur film de boxe jamais réalisé.

Mis en scène par Robert Wise, ancien monteur d'Orson Welles sur Citizen Kane (1940) et futur réalisateur de West Side Story (1960), La Maison du Diable (1962) et Star Trek Le Film (1979), ce film réalisé en 1942 s'est imposé comme l'un des plus beaux films noirs produit par le studio RKO, alors spécialisé dans la réalisation de série B. Il innove par son utilisation du "temps réel", technique narrative où la durée du film correspond au temps diégétique, renforçant ainsi l'immersion du spectateur.

Bien plus qu'un film noir, Nous avons gagné ce soir est une chronique sociale qui dépeint avec virtuosité un monde de la boxe corrompu, ainsi qu'une société américaine où les laissés pour compte aspirent toujours au rêve américain.

L'histoire est celle de Bill 'Stroker' Thompson, boxeur raté de seconde catégorie. Il dispute ce qui semble, fatalement, être son dernier combat. Convaincu que ce soir il peut gagner, il luttera jusqu'au bout pour y parvenir. Il ne se doute pas que son manager a été acheté par le parrain local, lequel a ordonné que Stroker perde le match en se couchant au deuxième round.

Avant de monter sur le ring, des combattants défilent dans l'intimité sombre et moite du vestiaire, où se mêlent les espoirs et les désillusions de chacun. Puis, dans cet ultime match de la nuit, le spectateur se trouve alors submergé par l'intensité des scènes de combat. Proche du documentaire, le réalisme de ces scènes est renforcé par l'interprétation de Robert Ryan, qui fut durant ses années universitaires un boxeur de talent. Il incarne ici probablement le plus beau rôle de sa carrière.

Afin de vous faire vivre jusqu'au bout cette expérience unique, le film vous sera présenté dans une copie 35 mm d'époque. Décidément ce film vous mettra K.O !

dimanche 1 février 2015

[Chatelet] L2 prépro nouveaux médias-changement de salle TD documentaire interactif

Bonjour à toutes et à tous,

A compter de mardi 2/02 le TD de documentaire interactif aura lieu en H225 (bâtiment H 2e étage) et non en salle C.

Bien cordialement

Claire Chatelet

samedi 31 janvier 2015

Inscriptions TD Tim Burton L2

Bonjour,

Les inscriptions pour les TD étant limitées à 45 étudiants maximum, je peux officiellement inscrire les 3 étudiants suivants (les premiers sur la liste...): Carbone Liana, Beuze Florentin, et Puget Hugo.
Les étudiants ayant une véritable incompatibilité d'emploi du temps (AJAC et autres) sont priés de fournir un document motivé à ce sujet et de me l'envoyer par mail (florentchristol@hotmail.com), leur demande sera étudiée (sans garantie).
Les autres étudiants sont invités à s'inscrire/se présenter à un autre TD, mais sont bien évidemment les bienvenus en auditeurs libres s'ils souhaitent néanmoins assister au cours.

Cordialement,

Florent Christol

vendredi 30 janvier 2015

[ACHEMCHAME] E21AS5 - TD L1 "Histoire du cinéma par les cinéastes" - Jeudi 17h15-18h45 - D06 [Màj 28/02/2015]

Bonjour,

Voici le planning prévisionnel du cours:

Cours 1 / 29/01 (1h30) : Présentation du cours (bibliographie, filmographie, programme) + définition méta et métafilm (passage donc par métafiction, fonction de commentaire) + définition officielle de Marc Cerisuelo + archéologie du métafilm (Porter/Chaplin).
Cours 2 / 05/02 (1h30): Show People (Mirages) de King Vidor (1928) et analyse de cette “matrice du métafilm”
Cours 3 / 12/02 (1h30): A Star is Born de William Wellman (1937) (le mythe de la star et la mise en place de la mythologie hollywoodienne)
Cours 4 / 26/02 (2h): Sullivan’s Travels de Preston Sturges (1941) et analyse de la résurgence du comique + nouvelle ère de la seconde comédie américaine (Marx Brothers, Jerry Lewis...)
Cours 5 / 05/03 (2h): Sunset Boulevard de Billy Wilder (1950) + analyse de la contemporanéité des genres : films noirs, mélodrame + résurgence des fantômes hollywoodiens du cinéma muet.
Cours 6 / 12/03 (1h30): Chantons sous la pluie de Stanley Donen et Gene Kelly (1952) + analyse des fantômes hollywoodiens du muet. (Fin de la MGM et de Louis B. Mayer)
Cours 7 / 19/03 (1h30): Les Ensorcelés de Vincente Minelli (1953) (Figures du producteur)
Cours 8 / 26/03 (2h) : Le Mépris de Jean-Luc Godard (1963) + nouvelle ère de la modernité (fin du classicisme) + Le Zinzin d’Hollywood de Jerry Lewis (1961) + crise des studios hollywoodiens + Retour au classicisme avec La Nuit américaine de François Truffaut (1975) et Le Dernier Nabab de Elia Kazan (1976)
Cours 9 / 02/04 (1h30) : Retour au classicisme avec La Nuit américaine de François Truffaut (1975) et Le Dernier Nabab de Elia Kazan (1976)
Cours 10 / 09/04 (1h30) (rendu des fiches de lecture) : 4 Exposés : Quinze jours ailleurs, L’Etat des Choses, S.O.B.
Cours 11 / 16/04 (1h30) : 3 Exposés
Cours 12 / 30/04 (1h30) : 4 Exposés : Stardust Memories, Barton Fink, Huit et demi
Cours 13 / 07/05(1h30) : 4 Exposés

Voici une filmographie de 1928 à 2010 des oeuvres réflexives qui mettent en abyme le milieu du cinéma (seuls les films marqués d'une * peuvent faire l'objet d'un exposé par groupe de 2 ou 3 étudiants maximum) :
  • Show People (Mirages) de King Vidor (1928)
  • What Price Hollywood ? de George Cukor (1932)*
  • A Star is Born de William Wellman (1937)
  • Sullivan’s Travels de Preston Sturges (1941)
  • Sunset Boulevard de Billy Wilder (1950)
  • Bellissima de Luchino Visconti (1951)
  • Chantons sous la pluie de Stanley Donen et Gene Kelly (1952)
  • Les Ensorcelés de Vincente Minelli (1953)
  • La Comtesse aux pieds nus de Joseph M. Mankiewicz (1954)*
  • A Star is Born de George Cukor (1955)*
  • The Big Knife de Robert Aldrich (1955)*
  • Un Vrai cinglé de cinéma de Frank Tashlin (1956)*
  • Le Zinzin d’Hollywood de Jerry Lewis (1961)
  • Quinze jours ailleurs de Vincente Minelli (1962)* (Alexandra Fontaine, Charlotte Tisseyre et Manon Regal-Mezin)
  • Le Mépris de Jean-Luc Godard (1963)
  • Huit et demi de Federico Fellini (1963)* (Joshua William Bryant et Séverina Andreotti)
  • Inside Daisy Clover de Robert Mulligan (1965)*
  • The Legend of Lylah Clare de Robert Aldrich (1968)
  • Le Jour du fléau de John Schlesinger (1975)*
  • La Nuit américaine de François Truffaut (1975)
  • Le Dernier Nabab de Elia Kazan (1976)
    • Fedora de Billy Wilder (1978) 
    • Stardust Memories de Woody Allen (1980)* (Christophe de Lamotte Guery Guillaume)
  • S.O.B. de Blake Edwards (1981)* (Alexandre Revillot - 1 à 2 places disponibles)
  • L’Etat des Choses de Wim Wenders (1982)* (Juliette Mobilia, Clémentine Lacroux et Grégoire Jullien)
  • Intervista de Federico Fellini (1986)*
  • Barton Fink de Joel Coen (1991)* (Dorian Thuillier & Cécilia Jourde)
  • The Player de Robert Altman (1991)
  • Dangerous Game d’Abel Ferrara (1993)
  • Swimming with Sharks de George Huang (1994)
  • Au travers des oliviers d’Abbas Kiarostami (1994)
  • Irma Vep d’Olivier Assayas (1996)
  • The Blackout d’Abel Ferrara (1997)
  • Aprile de Nanni Moretti (1998)
  • Scream 3 de Wes Craven (1999)
  • Cecil B. Demented de John Waters (1999)
  • Hollywood Ending de Woody Allen (2001)
  • Sauvage Innocence de Philippe Garrel (2001)
  • Mulholland Drive de David Lynch (2001)
  • H Story de Nobuhiro Suwa (2001)
  • Adaptation de Spike Jonze (2002)
  • Pourquoi (pas) le Brésil ? de Laetitia Masson (2004)
  • INLAND EMPIRE de David Lynch (2006)
  • Road To Nowhere de Monte Hellman (2010)


 Les inscriptions aux exposés doivent se faire très rapidement, le 12/02/2015, dernier délai.

L'exposé doit durer au maximum 20 minutes, diffusion de séquences comprise. 
Vous devez également, le jour de votre passage à l'oral apporter une feuille tapée à l'ordinateur indiquant votre problématique et le plan détaillée de votre exposé, ainsi qu'une bibliographie/webographie de l'ensemble des documents consultés pour réaliser votre travail.

Voici ensuite la bibliographie du cours. Je rappelle que vous devez faire un compte-rendu personnel de votre lecture d'un de ces ouvrages en 4 pages maximum, tapées à l'ordinateur, police 12, interligne 1,5 :


BOURGET, Jean-Loup, Hollywood. La Norme et la marge (1998), Nathan, collection « Nathan Cinéma », 2002.
BURCH, Noël (dir.), Revoir Hollywood, Nathan Université, 1994.
CERISUELO, Marc, Hollywood à l’écran : essai de poétique historique des films : l’exemple des métafilms hollywoodiens, Presses de la Sorbonne, 2000.
CERISUELO, Marc, Le Mépris, Editions de la Transparence, collection « Cinéphilie », 2006.
CIMENT, Michel, Passeport pour Hollywood, Editions du Seuil, 1987.
DYER, Richard, Le Star-système hollywoodien (1979), L’Harmattan, collection « Champs visuels étrangers », 2004.
MOUREN, Yannick, Filmer la création cinématographique. Le film-art poétique, L'Harmattan, 2009.
PREDAL, René (dir.), Le cinéma au miroir du cinéma, Cinémaction, n°124, 2007.
THORET, Jean-Baptiste, MOUSSARON, Jean-Pierre (dir.), Why Not ? sur le cinéma américain, Edition Rouge profond, 2002. 

Ce travail est à rendre (avant) le 09/04. Comme d'habitude vous pouvez me rendre ce travail par mail (julien.achemchame@univ-montp3.fr), sous format .odt ou .pdf obligatoirement. Sachez également je renvoie systématiquement un accusé de réception (gardez-le comme preuve de rendu de votre travail).
 
N'hésitez pas à me contacter sur mon mail universitaire (disponible sur le blog) si vous avez des questions.
Bon travail à vous tous!
Julien Achemchame

[ACHEMCHAME] E41ASC5 – De Twin Peaks à Lost (1990-2011) - Jeudi 14h15 - 15h45 D108 [Màj 01/03/2015]

Bonjour,
Voici toutes les informations utiles concernant le T.D. de L2 E41ASC5 – De Twin Peaks à Lost (1990-2011) - Jeudi 14h15 - 15h45 en D108.
Je signale aux étudiants de L2 que le T.D. est complet puisque nous dépassons les 45 étudiants inscrits. Il est donc inutile de venir s'inscrire au cours. Dirigez-vous impérativement vers les T.D. qui ne sont pas au maximum de leur capacité d'accueil.
Tout d'abord voici le planning prévisionnel des cours:
Cours 1 / 29/01 (1h30): Présentation du cours et modalités d'évaluation (bibliographie, corpus des séries...).
Cours 2 / 05/02 (1h30): Quelques éléments de réflexion sur l'émergence d'un âge d'or des séries télévisées contemporaines et panorama sur la recherche universitaire sur la sérialité.
Cours 3 / 12/02 (1h30):  Histoire de la télévision et de la série télévisée aux Etats-Unis.
Cours 4 / 26/02 (1h30): Terminologie sur les séries (genres et formats, structure narrative) et économie de la série.
Cours 5 / 05/03 (2h): Twin Peaks et l'influence de David Lynch sur les séries télévisées des années 1990 et 2000.
Cours 6 / 12/03 (2h): Le fantastique à la télévision (X-Files, La Caravane de l'Etrange, Lost).
Cours 7 / 19/03 (2h): Les séries policières (1) : historique avec Hill Street Blues, NYPD Blue, The Wire... tendance réaliste.
Cours 8 / 26/03 (1h30): Les séries policières (2) : historique avec The Shield, Les Experts, 24...
Cours 9 / 02/04 (1h30) : H.B.O., chaine pionnière : Dream On, Oz, Les Sopranos et Six Feet Under.
Cours 10 / 09/04 (2h) (rendu des fiches de lecture) : 4 Exposés : Dr House, Entourage,
Cours 11 / 16/04 (1h30): 3 Exposés
Cours 12 / 30/04 (2h) : 4 Exposés : Dexter, Supernatural, Fringe, 
Cours 13 / 07/05 (2h) : 4 Exposés


 Je rappelle que votre exposé doit durer 20/25 minutes maximum, analyses de séquences incluses. Vos choix de séquences analysées sont donc capitaux (essayez de vous servir en priorité des “pilotes” des séries.)
Vous devez aborder les singularités esthétiques et narratives des séries: comment ça montre? comment ça raconte?

Vous devez également me remettre le jour de votre passage le plan de votre exposé (avec une problématique clairement visible, qui sera le fil conducteur de votre approche de la série) ainsi qu'une bibliographie/webographie, le tout sur une feuille (tapé à l'ordinateur).
  
Les 12 exposés ont été rapidement choisis et il faut désormais vous inscrire à un de ces douze groupes.
Il faut que vous soyez tous inscrits à un exposé avant le 12/02/2015 dernier délai.
1) Dexter (Laura Bronchard, Célia Chianese, Lina Mahfi et Sophie Reboul)
2) American Horror Story (Ben Aissa Feriel, Samuel Baylac-Troy, Samsara Valat, Jenny Reynaud)
3) Entourage (Ahmed Dendane, Lola Saury – 2 places disponibles)
4) Supernatural (Noêlie Hilaire, Thibaut L'hostis, Audrey Seunes et Mendez de Vigo Claire)
5) Game of Thrones (Nina Bednarz, Tiphaine Benoit, Nathan Lazarus, Christophe de Lamotte Guery Guillaume)
6) Breaking Bad (Hadrien Peltier, Jimmy Rogel, Aguilar Arnaud et Alazet Dimitry)
7) House of Cards (Victor Collette, Alexis Braun, Michel Jeannot et Jonathan Tramond)
8) Boardwalk Empire (Lawgann Devincenzi – 3 places disponibles)
9) Homeland (Manifa Sonko, MILA GUERRA Andrea, MARTINS ALVES Sara, BATRES PEREZ Sara)
10) Fringe (Lucia Joncourt, Max Callebout, Thomas Aunay et Clélia Mouton-Rovira)
11) Desperate Housewives (Mégane Mouton, Océane Carretero - 2 places disponibles)
12) Dr House (Lydie Dennez, Anouchka Obnissky, Cécile Alhaïts, Océane Cardona)

Pour la fiche de lecture, voici la bibliographie:
Seuls les livres en caractère gras peuvent faire l'objet de la fiche de lecture (4 pages maximum, tapées à l'ordinateur, taille de police 12, interligne 1,5) à rendre pour le 09/04/2015 (dernier délai) si possible par mail à l'adresse julien.achemchame@univ-montp3.fr au format .odt ou .pdf obligatoirement.

*BENASSI, Stéphane, Séries et feuilletons T.V. : pour une typologie des fictions télévisuelles, Éditions du CEFAL,‎ 2000.
BURDEAU, Emmanuel, CAZEVIEILLES, Nicolas (dir.), The Wire : Reconstitution collective, Capricci/Les Prairies, 2011.
*BUXTON, David, Les Séries télévisées. Forme, idéologie et mode de production, L'Harmattan, Champs visuels, 2010.
CARRAZE, Alain, Les Séries Télé, Hachette, 2007
COLONNA, Vincent, L'Art des séries télé ou comment surpasser les Américains, Payot, 2010
ESQUENAZI, Jean-Pierre, Mythologie des sériés télévisées, Le Cavalier Bleu, 2009.
*ESQUENAZI, Jean-Pierre, Les séries télévisées: L'avenir du cinéma ?, Armand Colin, « Cinéma Arts visuels », 2010.
JOST, François, De quoi les séries sont-elles le symptôme ?, CNRS Editions, 2011.
JOYARD, Olivier, « L’âge d’or de la série américaine », Cahiers du Cinéma, N°581, Juillet-Août 2003, pp. 12-35.
JOYARD, Olivier, TESSE, Jean-Philippe, « Séries. Une passion américaine », Cahiers du Cinéma, N°658, Juillet-Août 2010.
*PASQUIER, Renaud (dir.), « Des Séries et des vies », Labyrinthe, n°37, Automne 2011.
*SEPULCHRE, Sarah (dir.), Décoder les séries télévisées, De Boeck, collection « Info Com », 2011.
*SKORECKI, Louis, Sur la télévision. De Chapeau melon et bottes de cuir à Mad Men, Capricci, 2011.
THIELLEMENT, Pacôme, La Main gauche de David Lynch. Twin Peaks et la fin de la télévision, Presses Universitaires de France, collection « Travaux pratiques », avril 2010.
THIELLEMENT, Pacôme, Les Mêmes yeux que Lost, Editions Leo Scheer, collection « Variations », janvier 2011.
WINCKLER, Martin, Les Miroirs obscurs : Grandes séries américaines d'aujourd'hui, Au Diable


Voici un lien vers l'article fondateur d'Umberto Eco évoqué en fin de cours:
Eco Umberto, Daedalus, Gamberini Marie-Christine. Innovation et répétition : entre esthétique moderne et post-moderne. In: Réseaux, 1994, volume 12 n°68. pp. 9-26 : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/reso_0751-7971_1994_num_12_68_2617
N'hésitez pas à me contacter sur mon mail universitaire (disponible sur le blog) si vous avez des questions.
Bon travail à vous tous!

Julien Achemchame

jeudi 29 janvier 2015

[GRIGNON] L1, E21ASC5 Histoire du cinéma

Filmographies :
Cinéma japonais classique : ici
Cinéma fantastique classique : ici

mercredi 28 janvier 2015

PROJECTION DE 5 COURTS-MÉTRAGES JEUDI 5 FÉVRIER CINÉMA UTOPIA 20H

Dans le cadre du cours de scénario de licence 2 est programmé JEUDI 5 FEVRIER à 20h au cinéma UTOPIA une séance de 5 courts-métrages
8 et des poussières (2009) de Laurent Teyssier


Junior de Julia Ducournau (2012)

On ne mourra pas d’Amal Kateb (2010)

Paris Shanghai de Thomas Cailley (2012)

Reizigers in de Nacht d'Ena Sendijarevíc (2013) 



Résumés des films
8 et des poussières (2009) est un film de Laurent Teyssier, écrit par Guillaume Grosse, produit par Tita productions et La planète Rouge. Il a reçu le prix spécial du jury Unifrance en 2010 au festival de Cannes et relate l’histoire de Yan qui se trouve dans un équilibre instable. Il peut continuer à dealer ou accepter un véritable emploi dans un entrepôt afin de poser le cadre social indispensable à une installation avec sa petite amie Morgane. 

Junior (2012) de Julia Ducournau produit par Kazac productions. Dite Junior, Justine, 13 ans, des boutons, un sweat à capuche et des bagues aux dents, est un garçon manqué. Alors qu’on lui a diagnostiqué une gastroentérite fulgurante, son corps devient le théâtre d’une métamorphose étrange... 

Reizigers in de Nacht (2013) de la réalisatrice hollandaise Ena Sendijarevíc relate l'histoire d'une caissière de station service travaillant de nuit se laissant attendrir par un client à première vue suspect. 

Avant Les Combattants sorti l’été 2014, Thomas Cailley réalise, en 2012, Paris Shanghai produit par Little cinema. Ce court-métrage relate le début du périple de 20000 km à vélo de Manu. Il croise la route de Victor, un adolescent au volant d'une voiture volée. 

On ne mourra pas d’Amal Kateb produit par Origine films en 2010 nous plonge en 1994, à Oran, un vendredi d’été à l'heure de la prière. Après un reportage à Kaboul, Salim revient dans sa ville. Il retrouve, cachée dans un appartement clandestin, Houria, la femme qu'il aime. Pour fêter leurs retrouvailles, Salim sort une bouteille de vin dénichée en Afghanistan. Seulement voilà, Houria n'a pas de tire-bouchon. 
Ce film a été sélectionné dans plus d’une dizaine de festivals et a été couronné de plusieurs prix du jury et grands prix dont celui du Festival Tous Courts à Aix-en-Provence où tous ces films ont été découverts.

lundi 26 janvier 2015

Colloque "Le génocide des Arméniens : discours et représentations"

Un colloque international sur les Représentations du génocide des Arméniens se tiendra sur le site Saint-Charles de l'UPV les 5 et 6 février 2015.
Trois enseignants de la filière cinéma (Guillaume Boulangé, Vincent Deville, Marc Vernet) y participeront le vendredi après-midi.

Projection le jeudi 5 février au Cinéma Diagonal à 20h de 3 films d'Artavazd Pelechian, présentés par Vincent Deville.
Voir le programme complet du colloque.



vendredi 23 janvier 2015

Rencontre avec la réalisatrice Myriam El Hajj

Projection du film Une saison de chasse le mercredi 28 janvier 2015 à 18h au Cinéma Diagonal, en présence de la réalisatrice et de l'équipe du film.
Entrée libre.

« A Beyrouth, mon oncle Riad a ouvert une boutique de chasse, lieu emblématique pour lui et ses amis, anciens milices de la guerre civile Libanaise (1975-1990). Je les accompagne dans leurs parties de chasse et leurs soirées en huit clos au magasin. Se dessine le portrait d’une génération qui ne vit plus qu’à travers la passion des fusils, et les tournois de tirs aux pigeons. La fin d’une époque à l’heure où le Liban continue de vivre dans les tourments de l’instabilité. »


RAPPEL PROJECTION DE L'IMPASSE DE BRIAN DE PALMA A 20H30 LUNDI 26 JANVIER AU CINÉMA UTOPIA

RAPPEL

Dans le cadre du cours de scénario de L2, LUNDI 26 JANVIER à 20h30 projection du film L'Impasse de Brian de Palma au cinéma Utopia.

mercredi 21 janvier 2015

L2 AdS-ECAV Modification d'emploi du temps

Cher(e)s étudiant(e)s de L2,


En E44ASC5 : le TP7 : Maryse Baute : le cinéma d'animation passe aux
mercredis, 17H15-19H15 en salle D06

Les étudiant(e)s concernés par un chevauchement doivent prendre contact avec le secrétariat du département Cinéma & Théâtre - secretariat.cinema@univ-montp3.fr ou 04 67 14 21 21 - pour réorganiser leur emploi du temps.

Bien cordialement à tou(te)s,
Loig Le Bihan
Responsable pédagogique de la Licence AdS-ECAV


mardi 20 janvier 2015

L1 & L2 AdS-ECAV : Modifications emploi du temps S2 & S4

Cher(e)s étudiant(e)s de L1 et de L2,

Nous devons procéder à une modification d'emploi du temps et un changement de salle :

 E21SC5 : TD8 : Achemchame : Histoire du cinéma par les cinéastes : le cours aura bien lieu sur le même créneau : jeudi 17H15-18H45 mais passe en salle D06.

E43ASC5 : TP7 : Mesguich : Ecriture d'un court-métrage : le cours est déplacé aux jeudis 16H15-20H15, en salle D108
Les étudiant(e)s concernés par un chevauchement généré par cette modification d'emploi du temps doivent prendre contact avec le secrétariat - secretariat.cinema@univ-montp3.fr ou 04 67 14 21 21 - afin de modifier leur emploi du temps en conséquence.

Bien cordialement à tou(te)s,

Loig Le Bihan
Responsable pédagogique de la Licence AdS-ECAV


lundi 19 janvier 2015

Rencontre avec le réalisateur Ossama Mohammed

Projection du film Eau argentée le vendredi 23 janvier 2015 à 18h au Cinéma Diagonal en présence du co-réalisateur du film Ossama Mohammed.

"En Syrie, les Youtubeurs filment et meurent tous les jours. Tandis que d’autres tuent et filment.
A Paris, je ne peux que filmer le ciel et monter ces images youtube, guidé par cet amour indéfectible de la Syrie.
De cette tension entre ma distance, mon pays et la révolution est née une rencontre.
Une jeune cinéaste Kurde de Homs m’a « Tchaté » : « Si ta caméra était ici à Homs que filmerais-tu ? »
Le film est l’histoire de ce partage."
Ossama MOHAMMED


dimanche 18 janvier 2015

[Le Bihan] Examens seconde évaluation

Cher(e)s étudiant(e)s de Licence,

De manière générale, pour les examens de seconde évaluation de mes différents cours :

- E34ASC5 Pratique de l'analyse filmique
- E32ASC5 Gus Van Sant
- E54ASC5 Shining, une analyse plurielle

Aucun document ne sera autorisé lors de l'examen, sauf dictionnaires de langue ou de français.

Je ne communiquerai pas - ni collectivement, ni individuellement - plus d'informations concernant la nature de ces examens.

Donc, travaillez vos cours et vos notes avant de vous présenter à l'examen.

Bon travail,

Loig Le Bihan

samedi 17 janvier 2015

Emission radio "Projection privée" sur André Bazin avec Hervé Joubert-Laurencin


=> http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4987663 

(l'émission est bien sur Bazin, contrairement à ce qu'indique la page du site de réécoute)

vendredi 16 janvier 2015

Projection de L'Impasse à Utopia lundi 26 janvier à 20h30


Dans le cadre du cours de scénario de L2, LUNDI 26 JANVIER à 20h30 projection du film L'Impasse de Brian de Palma au cinéma Utopia.



Résumé 
Lorsque Carlo Brigante sort de prison, en 1975, au bout de cinq ans et parce que son avocat a réussi à dénicher un vice de procédure, il a tôt fait de comprendre que les choses ont changé pendant son absence. Il décide de raccrocher. Son idée : ouvrir une petite agence de location aux Bahamas. Mais avant, il faut qu'il se refasse un peu. Il travaille alors comme gérant pour boîte de nuit et, même si cette dernière appartient au milieu, il est bien décidé à ne pas faire de vague… Sauf que, lorsqu'on s'appelle Carlito Brigante, il est bien difficile de faire un trait sur son passé. 

David Kœpp, le scénariste, est également réalisateur et producteur. II a notamment écrit Jurassic Parc de Steven Spielberg, La Mort vous va si bien de Robert Zemeckis, Panic Room de David Fincher, Spiderman de Sam Raimy ainsi que d'autres films de Brian de Palma, comme Mission Impossible ou Snake Eyes.


jeudi 15 janvier 2015

[Le Bihan] Consultation copies cours M. Le Bihan

Cher(e)s étudiant(e)s,

Vous pourrez consulter vos copies et travaux de mes différents cours :

- E34ASC5 Pratique de l'analyse filmique
- E32ASC5 Gus Van Sant
- E51ASC5 Une histoire des théories du spectateur
- E54ASC5 Shining, une analyse plurielle

les lundi 19 janvier, de 14H45 à 16H &
mardi 20 janvier, de 17H à 18H15

à mon bureau : Bâtiment G, 1er étage, bureau G113

Bien cordialement,

Travaux 3D des étudiants de L2 (cours "Image de synthèse" E33ASC5, Mme A.-L. George-Molland)

15/01/2015 – La jetée – Les statues meurent aussi – Toute la mémoire du monde au Ciné-club Jean Vigo, 20h, centre Rabelais

vendredi 9 janvier 2015

[PPP] Planning

Chers étudiants,

Pour rappel, vous trouverez ci-dessous le planning des cours de PPP du second semestre.




Bien cordialement,

Céline Saturnino



[Pour le groupe 4 : des informations sur le cours de lundi prochain sont en ligne sur Moodle.]

mercredi 7 janvier 2015

Communication / Soutien aux victimes et rassemblement pour Charlie Hebdo



 
COMMUNIQUE DE L'UNIVERSITÉ -------------------------------------------------------------------------
Un attentat barbare a frappé le journal /Charlie Hebdo/, tuant de nombreuses personnes parmi lesquelles des auteurs que beaucoup d'entre nous lisaient, semaine après semaine, avec une joie sans cesse renouvelée. Notre université, profondément touchée par cette attaque contre l'un des piliers de la liberté de penser, exprime sa compassion la plus sincère aux familles de toutes les victimes et veut témoigner de sa solidarité envers tous ceux qui font vivre pacifiquement la libre expression et le droit à la création sans censure. Une manifestation de soutien est prévue *ce mercredi à 18h* devant le club de la presse (place du Nombre d'Or). Nous vous invitons à y participer en témoignage de notre refus de céder à la terreur et à l'obscurantisme religieux. 

mardi 6 janvier 2015

[Trias] Notes & consultations des copies S1 1ère évaluation

Cher-e-s étudiant-e-s de licence Cinéma-AV,

Je vous souhaite d'abord une très bonne année 2015.

Je vous indique ensuite que vous pourrez consulter vos copies de mes examens (CM de E11 histoire du cinéma et E12 esthétique du cinéma; TD de E11 cinéma des années 20, E12 esthétique du cinéma, E31 cinéma moderne, E54 analyses interfilmiques)
- vendredi 9 janvier de 14h à 15h30
- mercredi 14 janvier de 17h30 à 19h
au bureau G113 (bât G, sous l'arche entre le parking du bât. H et la BU : accès par l'escalier extérieur à droite quand on vient du parking du H, 1er étage, bureau 113)

Les notes détaillées de mes TD et CM sont consultables en ligne sur les pages Moodle de chacun de ces cours.

N.B. :
- les notes détaillées par ECUE seront affichées dans le couloir du bâtiment D.
- la fin de saisie des notes sur l'ENT étant prévue le vendredi 9 janvier, considérez que vos notes ne seront pas "officielles" ou "définitives" avant lundi 12 (= inutile de s'inquiéter avant cette date d'une note absente ou erronée).