vendredi 3 juillet 2015

Perles 2015

La moisson 2015 des perles trouvées dans les copies d'histoire, d'esthétique et d'analyse filmique :

Illustres inconnus
- Saint-Suaire était un grand théoricien de l’esthétique
- Baume Garden
- Bela Barthoque
- Albert Tarkovski
- Lionel Buñuel
- Albert Hitchcock
- Alfred Itchkocke
- Charles Pâté
- Max Ennett
- Dark Sennett
- Bosteur Clitone
- La Wagner Bros.
- l’effet Pouletchov

Titres sauvages
- Arrivée en gare d’Odessa
- Indulgence de Griffith
- Nostradamus le vampire
- Nosferalus
- Nosferatum
- Le laboratoire du Dr. Mabuse
- Micropolis de Fritz Lang
- Retour à la maison, de Man Ray
- Le sous-marin Potemkine
- Les cuirasses du Potemkine
- L’avant et l’après d’Eisenstein
- Le Caméraman de Vertov
- Le danseur de Jazz
- Dansons sous la pluie
- Toto l’africain (un film de l’Italie fasciste)
- L’homme à la bicyclette de Marcel Carné
- La chute du faucon maltais
- Le faucon noir
- Qu’est-il arrivé à Bibi Jane ?

Inventions sans passé
- Les crottes de Lascaux
- La caverne de Plateau
- Le Cinématoscope des frères Lumière
- L’apparition du son en 1927 : le son sur CD était synchronisé à l’image
- Le cinéma parlant (grâce au son par fibre optique)
- les premiers films parlants : les « Walkies »
- Louis Delluc a bien accepté l’arrivée du parlant [NB : il est mort en 1924...]

Autorités imprévues
- les frères Lumière sont les auteurs du Dictionnaire théorique et critique du cinéma
- la compagnie de Mack Sennett était la Keaton
- The Jazz Singer, un film italien de Jean Epstein
- un film exemplaire du cinéma de montage des soviétiques : Citizen Kayne de Hitchcock
- Marie Audiard et Marie Bergala sont les auteurs du Dictionnaire théorique et critique du cinéma
- "Dans Qu'est-ce que le cinéma, coécrit par Jacques Aumont, Marc Vernet, une certaine Marie et André Bazin lui-même, il définit ce qu'est pour lui "le montage interdit"".
- il y a un livre en Anglais dans la bibliographie d’Histoire du cinéma [Film History, Bordwell et Thompson] car ce livre a marqué les élèves de l’école de Brighton qui ont beaucoup innové en matière de raccords
- Hegel a consacré deux livres au cinéma
- Le film La Mine de Nietzsche, 1938
- Hitler et Mussolini voulaient montrer leurs idées communistes par le cinéma

Théories empiriques
- le montage métrique, selon Eisenstein, est basé sur la durée des plans qui peut se mesurer avec un mètre
- le son off c’est un montage totalement silencieux
- une échelle de plan : le plan cravate

Films rêvés
- il est écrit « Roserbaum » sur le parapluie de Citizen Kane
- le personnage d’Orange mécanique subit une lobotomie
- Casablanca est un bon western


Capillotractage échevelé
- « Les Nickelodeons sont fait en nickel et les Movie Theaters, comme leur nom l’indique, sont des saynètes jouées comme au théâtre. »
- « Les versions multiples sont conçues pour que tout le monde puisse avoir les mêmes informations du film. Par exemple pour les sourds il y aura des sous-titres. »
- « Le cinéma japonais des années 30/40 se caractérise par un taux élevé de morale traditionnelle. »

Néologie appliquée
- « pertinence moléculaire » pour persistance rétinienne
- le « speed screen » ou « speedcrine » ou « split-dream »pour le split-screen
- « codnoté » pour « connoté »
- le personnage se « mouvoit »
- « compatif » pour « compatissant »
- le « côté comédique » du burlesque
- des œuvres « propagandaises »
- la « renouvélation » des formes filmiques
- la dictature « vichienne »
- le « rejoument » de la scène par Thornhill aux policiers (du verbe « rejouer »)
- une caméra « piétonne des personnages » (qui suit leur trajet)
- le « regard flexible »
- l’ « estompation » des bruits alentours
- Welles « réflexionne » sur le cinéma
- le « pontsonnaure » (quand un son sert de transition entre deux scènes).

Génie incompris
- « Le montage est un travail cornélien. »
- « Chaplin est moins situationniste que les autres burlesques. »
- « De son nom de scène, Dziga Vertov est le cinéaste poète. »

lundi 1 juin 2015

SEMESTRE RENOUVELÉ (rappel)

Vous êtes en licence 1ère année et avez obtenu entre 9 et 9.99 au semestre 1 ?

Vous pouvez bénéficier du dispositif du semestre renouvelé ("S1R") qui aura lieu du lundi 8 juin au vendredi 26 juin 2015 inclus.


Le semestre renouvelé est un stage intensif de 3 semaines en petit groupe. Des cours de méthodologie, d'expression écrite et orale et de remédiation et révisions dans les matières disciplinaires y sont dispensés. Il est conçu pour permettre aux étudiants de mieux identifier les raisons de leur échec, d'y remédier et d'aborder mieux armés leur prochaine année universitaire.

Si vous avez satisfait aux exigences de ce stage, et après évaluation, vous pourrez valider votre 1er semestre avec la note de 10/20 et passer ainsi en deuxième année de Licence.
Des préinscriptions sont mises en place sur Mgroup du 3 au 26 mai 2015.

Vous pouvez encore vous inscrire cette semaine en adressant un e-mail au secrétariat cinéma avec copie à M. Trias (enseignant référent du S1R) : leurs adresses méls sont dans la colonne droite de ce blog.

vendredi 29 mai 2015

résultats TD Christol


Bonjour,

Les notes détaillées des TDs ne peuvent être "postées" sur le blog ou affichées, mais je peux vous les communiquer par mail si vous le souhaitez. De manière générale le niveau était assez haut (moyennes autour de 12/13) avec quelques très bonnes copies. A chaque fois les notes sont basées sur les connaissances attendues + la forme/qualité du français/expression; le "rapport" avec la "meilleure" copie (autour de 15/16 en général), et l'harmonisation avec les notes des autres collègues (afin de ne pas surnoter ou sous-noter...). En général la différence s'est fait à la fois sur la forme (copies excellemment rédigées et bien présentées) et le fond (de longs développements montrant que le cours a été parfaitement digéré et que la bibliographie suggérée a été consultée).
Pour les personnes déçues par leur note, ou ceux qui ont eu des notes en dessous de la moyenne, la note s'explique par des réponses souvent très (trop) générales/vagues, voire carrément en contresens avec les cours (ex: Pee Wee ou Beetelejuice seraient de grands films subversifs...:)). Beaucoup de réponses sont également des hors-sujet, de grands développements ne répondant pas à la question. Enfin beaucoup trop de copies ne contiennent pas de références à des oeuvres précises et ne s'appuient pas sur des exemples de scènes/plans, etc.
Je vais tenter de déposer cet après midi les photocopies des meilleures copies (anonymées) de chaque TD au bureau de J. Cantié et M. Baute au Bât D une photocopie de la meilleure copie dans chaque TD pour vous donner un modèle/une possibilité de comparer à votre propre travail.

bon courage pour ceux qui vont au rattrapage, et bonnes vacances aux autres!

Cordialement,

Florent Christol


mercredi 20 mai 2015

[Saturnino] Notes et consultation des copies

Chers étudiants,

Le détail des notes des TD "Cinéma indépendant américain" et "John Cassavetes" est disponible sur Moodle.

Une séance de consultation des copies aura lieu demain, jeudi 21 mai, de 14h30 à 16h30 en D06A.

Bien cordialement,

Céline Saturnino

mercredi 6 mai 2015

[Saturnino] TD Cinéma Indépendant / Cassavetes (L2)

Chers étudiants,

Je vous rappelle que les examens des TD "Le cinéma indépendant américain" et "Études d’œuvres : John Cassavetes" auront lieu demain en salle D108, et non pas en D12 (horaires habituels).

Cordialement,

Céline Saturnino

mercredi 29 avril 2015

14eme festival internationale du documentaire à Lassalle en Cevennes

Cher(e)s étudiant(e)s

Nous sommes heureux de vous annoncer que nous organisons une sortie au festival du film documentaire à Lassalle en Cevennes pour la journée du vendredi 15 mai.

Cette sortie comprend l'aller-retour en bus de Montpellier à Lassalle en Cevennes, un repas et la possibilité de voir les 5 films de votre choix.

Pour vous y inscrire il faut apporter au plus vite une caution de 10€ en espèces, qui vous sera rendu à votre montée dans le bus, au bureau D18 durant les permanences des tutrices d'accompagnement pédagogique:

 Elise Vidal Lundi de 14h00 à 16h00

Jade Hazlehurst Mercredi de 13h15 à 15h15

Marine Labaud Jeudi de 13h15 à 15h15

Precilia Viera-Coëlha Vendredi de 9h30 à 11h30

Venez nombreux!!! 



jeudi 23 avril 2015

La BU recrute des vacataires

Les BU de l'UPV-M recrutent des vacataires étudiants pour l'année 2015/2016. 10h par semaine en moyenne + 1 samedi sur 2.
Renseignements et dépôt des dossiers jusqu'au 13 mai 2015 à la BU R. Llull.
=> https://www.facebook.com/BU.UPVM/photos/a.178150852262552.43200.119202811490690/800739260003705/?type=1&theater

samedi 18 avril 2015

Histoire(s) de Voir : mardi 28, mercredi 29 et jeudi 30 avril à la médiathèque Federico Fellini à 18h (entrée libre)



Cher(e)s étudiant(e)s,
Les L3 Cinéma vous proposent trois séances organisées autour du thème « Combats du réel » dans le cadre de leurs cours de programmation documentaire, « Histoire(s) de voir ».
La programmation se décline en trois sous-thèmes abordant les problématiques de la survie, de la lutte et de la reconstruction

 En ouverture nous vous invitons à assister à la projection d'Edmond était un âne (2012), court-métrage d'animation de Franck Dion  et  Le plein pays (2009) d'Antoine Boutet. Lors de la seconde soirée, sera présenté Shunte Ki Pao ! (2012), le premier film de Karma Ahmad Simon (primé au Cinéma du Réel) et en clôture vous seront proposés, Trouble peine (2005) de Sophie-Charlotte Gautier ainsi que Libérés (2008) de Quentin Brière Bordier.
Ces séances seront suivies d'une discussion animée par un intervenant dans le but d'échanger, de partager et de se questionner.
Venez nombreux découvrir ces séances qui ne vous laisseront pas indifférents !

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre site : www.hdvmontpellier.wix.com/hdvmontpellier  


jeudi 16 avril 2015

Colloque " Après Welles " - 16 et 17 avril 2015.

Cher(e)s étudiant(e)s,

Voici le détail sur le déroulé du colloque "Après Welles" qui se tiendra les 16 et 17 avril prochains. Nous vous attendons nombreux.

Cordialement,
Les tutrices.



mercredi 15 avril 2015

Rencontre avec Aude Danset - Mercredi 15 Avril - 17H45 - salle D09

Dans le cadre du cours histoire du cinéma d'animation dispensé par Madame Baute, nous recevrons le mercredi 15 Avril en salle D09 de 17h45 à 20H  Aude Danset, réalisatrice et scénariste de films d'animation.

Diplômée de SUPINFOCOM en 2001, elle réalise plusieurs courts-métrages et notamment un clip pour l'artiste folk-rock canadien Timber Timbre. En 2013 elle co-réalise avec Carlos de Carvelho Premier Automne. Présenté à Annecy et Clermont-Ferrand ce film obtiendra de multiples récompenses en France, Espagne, Canada et Japon (prix du meilleur film d'animation en image de synthèse au festival du court-métrage Shorts Shorts de Tokyo en 2013). 

Son dernier court-métrage Mishimasaiko est réalisé en 2014, en collaboration avec Shimo Shimiza, illustratrice et mangaka. 


Rencontre avec Thomas Babin

"Rencontre artistique et professionnelle le Jeudi 16 avril de 10h à 12h30 en D09 avec

Étudiant dans la licence Arts du spectacle en 2002, il s'est peu à peu imposé comme un technicien hors pair en multipliant les projets personnels, les stages et divers postes sur les plateaux de cinéma français. Stagiaire électricien, assistant image puis déco, photographe de plateau, il s'est imposé avec Un Conte de Noël d'Arnaud Desplechin en 2008 comme l'un des tous meilleurs accessoiristes du cinéma d'auteur français, travaillant régulièrement avec Olivier Assayas (Carlos, Après mai, Sils Maria) et Mia Hansen-Loved (Le Père de mes enfants, Un amour de jeunesse) mais aussi aux côtés d'Abdelatif Kechiche (Venus Noire), Jacques Maillot (La Mer à boire), Rebecca Zlotowski (Grand Central)...

Chef décorateur du dernier film d'Arnaud Desplechin Trois souvenirs de ma jeunesse (sortie prévue le 10 mai) et du prochain long métrage d'Alain Guiraudie (en préparation), son parcours impressionnant et exemplaire se devait d'être présenté et salué comme il se doit.  Ne manquer pas une si belle occasion de venir le rencontrer et surtout de le questionner...

Elise Vidal & Guillaume Boulangé
Université Paul-Valéry -Montpellier III
Thomas Babin, chef décorateur, accessoiriste et ancien étudiant de la licence Cinéma de Montpellier III.

Ouvrage téléchargeable : Tournez un film avec votre téléphone portable

Cher(e)s étudiant(e)s

L'ouvrage Tournez un film avec votre téléphone portable de Benoît Labourdette est désormais accessible à la lecture sur internet, ou au téléchargement.

http://www.benoitlabourdette.com/IMG/pdf/2008_livre_tournez_un_film_avec_votre_telephone_portable.pdf

Bonne lecture!

vendredi 10 avril 2015

Rappel Ed Wood

Petit rappel concernant la projection de ED WOOD jeudi au Diagonal et le tarif préférentiel de 2€ pour les étudiants: c'est sur INSCRIPTION.

Vous avez jusqu'à mercredi, dernier délai, pour vous y inscrire, sinon c'est plein tarif ! (ou 3,70€ si vous avez le Pass Culture). Ne manquez pas cette occasion magnifique !

Voici les horaires où vous pourrez venir:
Lundi de 14h00 à 16h00 et Mercredi de 13h15 à 15h15

(La séance est à 21h15 mais il faudra être à 21h au cinéma pour récupérer vos places auprès des tutrices)

mercredi 8 avril 2015

Licence 1 d’Arts du Spectacle : E24ASC3

Licence 1 d’Arts du Spectacle : E24ASC3
Examen crit du « TD 7 : Comment un cinéaste travaille et fait travailler dans ses films » de Laurent Mesguich
Mercredi 08 avril 2015 à 18h30
Durée : 2h

mardi 7 avril 2015

Fenêtre sur le cinéma expérimental #3

Lundi 13 avril, Cinéma Utopia, 18h30 et 21h

 Fenêtre sur le cinéma expérimental #3 
 

Rencontre avec Marc Hurtado : fragments et correspondances
Pour cette troisième édition, les étudiants en cinéma de l'université Paul Valéry vous propose une immersion dans l'univers polymorphe de Marc Hurtado. Figure phare de la scène musicale expérimentale française, co-fondateur du duo Étant Donnés en 1977, cet artiste s'impose aujourd'hui, par une création personnelle et des collaborations diverses, comme l'un des grands noms de l'art contemporain et du cinéma expérimental.

La première séance de ce programme (18h30) s'attache à l'oeuvre de Marc Hurtado avec quatre films emblématiques qui explorent les limites entre le visible et l'invisible : Royaume (1991), Jajouka, quelque chose de bon vient vers toi (2012, co-réal Eric Hurtado), The Infinite Mercy Film (2009, avec Alan Vega) et Saturn Drive Duplex (2011, avec Alan Vega).

La seconde séance (21h00) mettra cette œuvre en lumière au travers de ses affinités avec La Vie nouvelle (2002), un film de Philippe Grandrieux dont Marc Hurtado a composé la musique.

Marc Hurtado sera notre invité et nous accompagnera tout au long de cette soirée exceptionnelle où nous vous espérons nombreux !

Plus d'infos : 




Avec le soutien du Centre culturel universitaire Montpellier 3, du master 2 MLE, du cinéma Utopia et de Radio Campus.



dimanche 5 avril 2015

CINECAMPUS #7- mardi 14 Avril à 20h30, cinéma Utopia


Ciné Campus #7 – Voir la vie en noir
 
À nos amours, Maurice Pialat

1983, 1h42, France, séance en audio-description



Avec Sandrine Bonnaire, Cyril Collard, Dominique Besnehard, Maurice Pialat...

Prix Louis-Delluc 1983, César du meilleur film 1984, César du meilleur espoir féminin 1984 pour Sandrine Bonnaire


Cette projection singulière qui sollicitera l'oreille, l'esprit et le frémir sera suivie d'une discussion avec Bertrand Verine, enseignant-chercheur, déficient visuel et administrateur de plusieurs associations. 

 
Pour cette dernière soirée de ciné-campus, l'image disparaît. Elle s'en va. Elle prend la porte, sort par la fenêtre dans le fracas d'une nuit. Elle devient libre et nous l'accompagnons. À travers le sixième long-métrage de Maurice Pialat projeté en audiodescription, vous réaliserez l'expérience du noir, de l'amour et du drame.

À nos amours, c'est avant tout Suzanne qui, du haut de ses quinze ans, nous tourne le dos sur la proue d'un bateau. Suzanne qui grandit comme un cataclysme. Suzanne incapable d'aimer. Suzanne qui veut qu'on l'aime, avec sa fossette. Suzanne et le sexe. Suzanne c'est Sandrine Bonnaire. C'est beau, ça vaut le coup et c'est déjà beaucoup.

Il y a aussi Pialat, figure d'un père cruel et tendre qui, à la fois en tant qu'homme et personnage, règle ses comptes avec l'art et le cinéma. Pialat réalisateur, celui qui fait sortir les acteurs de leur jeu.

Et puis tous les autres, ceux que la fresque attaque au cœur, entre tension et improvisation. Luc, l'amoureux campe près d'une autoroute. Une mère et un frère que le père quitte. Une famille jalouse du plaisir charnel auquel se livre Suzanne. Jean-Pierre, le gendre idéal. Et des hommes que Suzanne confronte à son adolescence lesquels ne resteront que des ombres. Incroyable de justesse, le père finit par revenir mais la fille s'en va, libre. Il la suit un temps.

Nous l'accompagnons aussi à travers un dispositif spécifique, jamais vu encore à l'Utopia. Le dispositif par lequel À nos amours sera projeté (c'est-à-dire un écran noir et une audio-description) permettra au long-métrage de revêtir un manteau des plus atypique et par conséquent, de soulever des problématiques nouvelles en rapport direct avec l'image, la perception et le handicap.

En France, plus d'un million d'individus sont malvoyants profonds et moyens ; soixante-cinq milles sont aveugles. Malheureusement, dans notre pays, seulement une dizaine de cinémas propose l'alternative de l'audio-description, le plus souvent à l'aide de casques sans fil. 
Venez nombreux car cette audio-description sera exceptionnelllement étendue à toute la salle !

vendredi 3 avril 2015

Projection exceptionnelle de Ed Wood de Tim Burton le jeudi 16 avril à 21h15

 Cher(e)s étudiant(e)s

Dans le cadre du colloque « Après Welles » des 16 et 17 avril, aura lieu une projection du film Ed Wood de Tim Burton (1994) au cinéma Diagonal, le jeudi 16 avril à 21h15.

Le film sera présenté par François Thomas, spécialiste du cinéma d’Orson Welles, dont le personnage apparaît dans Ed Wood.

Un tarif préférentiel de 2€ est mis en place pour les étudiants de l’UFR1, sur inscription lors de nos permanences, bureau D18, du lundi 30 mars au mercredi 15 avril.

Bien à vous, les tutrices

Voici un petit rappel de nos horaires de permanence:

Elise Vidal Lundi de 14h00 à 16h00

Jade Hazlehurst Mercredi de 13h15 à 15h15  

Marine Labaud Jeudi de 13h15 à 15h15

Prescilia Viera-Coëlha Vendredi de 9h30 à 11h30

jeudi 2 avril 2015

Liste des DVD disponibles à la BU

Vous trouverez la liste des DVD de la BiU ici et sur la colonne droite du blog.

mardi 31 mars 2015

Conférence de Sylvie Lindeperg

Cher(e)s étudiant(e)s

Nous vous informons de la venue de Sylvie Linderperg le mardi 31 mars pour une conférence dans le cadre du séminaire d'actualité du RIRRA21, où elle présentera son travail d'historienne à partir de son dernier livre, La voie des images (Editions Verdier Histoire 2013).

Cette conférence aura lieu le mardi 31 mars  à 17h30 dans la salle des colloques 2 du site St Charles (arrêt de tram Albert 1er).



mercredi 25 mars 2015

projeté cinéma et architecture le 9 avril






Bourses Jean-Baptiste Siegel - Cinémathèque française

Madame, Monsieur,

La Cinémathèque française conserve d’importantes collections films et « non film », qu'elle enrichit de manière régulière par de nombreux dépôts et dons.

Ces collections constituent des sources précieuses et originales pour la recherche en histoire du cinéma.

Soucieuse de valoriser ces collections, la Cinémathèque française a créé en 2008 un Conservatoire des techniques cinématographiques . De même, elle a réactivé sa Commission de recherche historique, composée d’historiens, de critiques, d’universitaires et de professionnels du cinéma.

Souhaitant renforcer sa collaboration avec le monde de la recherche universitaire , la Cinémathèque française a souhaité offrir des conditions d’accueil privilégiées à de jeunes chercheurs, en créant, grâce à la générosité d’un mécène, les « Bourses Jean-Baptiste Siegel - Cinémathèque française ». Trop tôt disparu à l’âge de 21 ans, Jean-Baptiste Siegel était un jeune cinéphile passionné. Pour honorer sa mémoire, ses parents ont fait appel à la Cinémathèque française pour soutenir de jeunes étudiants chercheurs, désireux d’approfondir leur connaissance du cinéma.

Nous vous adressons l’appel à chercheurs de la Cinémathèque française pour l’année universitaire 201 5 -2016 , il peut être téléchargé sur le site de la Cinémathèque française à l’adresse suivante : http://www.cinematheque.fr/fr/bibliotheque-film/enseignement-recherche/bourses-jean-baptiste-si.html

Nous espérons qu’il trouvera un large écho auprès de vos étudiants.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les plus cordiaux.

Serge Toubiana

Directeur général

La Cinémathèque française

51, rue de Bercy

75012 Paris

lundi 23 mars 2015

CINECAMPUS #6- mardi 31 mars à 20h30, cinéma Utopia

Ciné Campus #6 – Noir sang

Faux-semblants (Dead Ringers)

David Cronenberg, 1988, 1h56




La séance sera accompagnée par Vincenzo Susca, maître de conférences en sociologie de l’imaginaire à l’Université Paul Valéry.

« Les cauchemars de la pensée engendrent des monstres ».  

Ce sont deux corps pour lesquels la vie n’a peint qu’une seule âme. C’est un seul être qui vibre dans deux manteaux de chair, Beverly et Eliott Mantle sont une fusion de tous les instants, une tragédie symphonique à deux variations. Jumeaux dans la vie comme dans la passion, chaque minute de leur existence trouve un écho. Si le même sang coule dans leurs veines, si les mêmes traits se déclinent sur leurs visages, si les pensées de l’un sont l’extension des mouvements de l’autre, ce n’est pas par volonté mais par essence.
Gynécologues, épris d’une esthétique des organes, d’une beauté de l’intérieur du corps, ils vibrent sous l’assaut d’une même ardeur, partagent les mêmes femmes, vivent dans un même souffle. Quand survient le jour où l’un s’arrache à l’autre, où la contradiction s’immisce dans leur harmonie, engendrant alors un troisième visage monstrueux : celui de leur séparation. Orchestrée des mains d’une femme, cette déchirure ne saurait cicatriser.
Bien que David Cronenberg ait depuis longtemps habitué nos yeux de spectateurs au mariage du sublime et de l’abject, au spectacle du Beau que des tripes offertes à la vue peuvent susciter, Faux-semblants pousse ce paradoxe esthétique à son paroxysme. Quoi de plus troublant en effet que de faire incarner cette dualité maladive à un seul acteur ? Quoi de mieux que d’utiliser la chair comme matière à penser ? Ainsi se dessine le chef-d’œuvre du cinéaste, à la frontière de sensations ineffables, au cœur d’une approche pulsionnelle de l’amour.
Amoureux de l’horreur, courrez re-voir Faux-semblants. Laissez-vous charmer par son doux poison, loin des codes usés du cinéma de genre, au cœur d’une nouvelle forme de terreur, intellectuelle et lyrique. Laissez David Cronenberg malmener vos perceptions habituelles et briser la frontière manichéenne entre les clivages qui jalonnent votre existence. Vivez une expérience cinématographique ultime, marquée par la transcendance d’une union malsaine entre deux corps mais également avec le vôtre, le corps que vous habitez en tant que spectateur. Fusionnez à votre tour...